Les Cyclades - 56 îles, autant de voyages

« Heureux, pensais-je, l’homme qui, avant de mourir, a la grande chance de traverser la mer Egée » Nikos Kazantzakis. Au cœur de tous les archipels de la mer Egée, les Cyclades sont l'image même des îles Grecques : maisons blanches sous le soleil éclatant, moulins à vent, ruelles tranquilles, plages et monastères... Surnommées les « Perles de l'Egée », les Cyclades tireraient leur nom de Kyklos (cercle), par la position qu'elles forment autour de Délos, l'île sacrée où naquit Apollon. L'archipel compte 56 îles dont seulement 24 sont habitées, elles offrent toutes un charme et un caractère particulier : Mykonos, Santorin, Ios, cosmopolites et animées, sont les plus visitées. Paros et Antiparos, Naxos, Amorgos, plus tranquilles et encore préservées. Syros, Tinos, Folégandros, Andros, Sifnos, Sérifos, Milos, Kythnos, authentiques, à découvrir

Les Cyclades

Au coeur des archipels de la Mer Egée, les Cyclades sont l’image même des îles grecques : maisons blanches aux volets de couleur, moulins à vent, ruelles alanguies sous le soleil, plages et monastères… Leur nom viendrait de Kyklos (le cercle) parce qu’elles s’enroulent autour de l’île sacrée de Délos, sanctuaire d’Apollon. L’archipel compte 56 îles de toutes tailles, offrant chacune un charme et un caractère particulier :
cosmopolites et animées, tranquilles et préservées, authentiques et éloignées. Autant d’invitations au voyage.

Santorin

Née de l’union de la mer et du feu, couronnée de villages immaculés, Santorin est une île romantique à la beauté unique. Créée par les éruptions successives de son volcan en partie englouti, elle offre un
panorama à couper le souffle et de somptueux couchers de soleil, que les amoureux viennent admirer depuis le sommet de sa Caldeira.

A voir

• Fira, ses coupoles, la vue extraordinaire sur la Caldeira.
• Le site d’Akrotiri, au sud de l’île à l’emplacement de la cité préhistorique de Fira ensevelie sous la cendre lors de l’explosion du volcan en 1500 avant Jésus-Christ.
• Messa Vouno où se trouvait l’ancienne Fira : l’Agora, sanctuaires, théâtres, gymnases, etc.
• Les beaux villages de Pyrgos, Imérovigli, Vlichada, Vothonas.
• Le Mont du prophète Elie au sommet de l’île, d’où la vue est exceptionnelle.
• L’église byzantine de l’Episcopie à Messa Gonia (XIe siècle).
• Oia, au sommet de la falaise, aux maisons éclatantes de blancheur ou vivement colorées. On y admire des couchers de soleil sans égal.
• Le volcan de Nea Kameni où le sol laisse échapper des vapeurs chaudes de soufre ; les sources chaudes de l’île voisine de Paléa Kameni.

Mykonos

La pierre disparaît sous la chaux qui efface les angles vifs, arrondit les marches, et forme des ruelles auxquelles les voitures n’ont pas accès. Les barques colorées clapotent au raz des galets, prolongeant les terrasses des cafés. Voici la ville de Mykonos, station estivale à la mode, avec de très belles plages, une atmosphère de fête permanente et une ambiance nocturne intense ! Au centre et à l’est de l’île, le temps
semble s’être arrêté, préservant la tranquillité et l’authenticité des villages.

A voir

• Chora avec ses étroites ruelles et ses maisons blanches, dédale harmonieux et équilibré.
• L’église de la Panagia Paraportiani, la plus importante des 400 églises et chapelles de l’île.
• Le quartier de Venetia “la petite Venise” avec ses maisons pittoresques bâties sur la mer.
• Les pittoresques moulins à vent.
• Le monastère de la Panagia Tourliani près du village d’Ano Mera.
• Les belles plages de Kalafati, Tourlos, Agios Stefanos, Psarou, Ornos, Plati Yalos, et celles de Paradise et Super Paradise, où l’on peut pratiquer le naturisme.
• Délos, l’île d’Apollon, séparée de Mykonos par un étroit chenal, immense champs de fouilles avec notamment la célèbre “Terrasse des Lions”.

Paros

Perle dans l’écrin des Cyclades, Paros resplendit du marbre pur qui servit à la sculpture des plus célèbres chefs-d’oeuvre de l’antiquité. Elle séduit par ses ruelles immaculées, ses églises imposantes
et colorées, ses plages rouges, blanches ou dorées… C’est une île où la douceur de vivre semble éternelle. Amateurs de sports nautiques, l’île bénéficie également de spots reconnus pour le kite surf
et la planche à voile !

A voir
• Parikia, capitale et port principal de l’île, le Kastro vénitien et l’église de Panagia Katapoliani.
• Le sanctuaire d’Artémis et le sanctuaire d’Aphrodite.
• L’Asclépion et le sanctuaire d’Apollon Pythien.
• La basilique de Tris Ekklisiès.
• Les monastères de Longovardas et de Christos Tou Dassou.
• La Vallée des Papillons.
• Le très beau village de Naoussa, ses églises et le Kastro vénitien.
• Les villages de Lefkès, Marpissa, Kostos, Aliki, Pisso Livadi.
• Les célèbres carrières de marbre de Marathi.
• Les plages de Livadia (Parikia), Kolimbithrès (Naoussa), Ambelas, «Chrissi Akti» (plage au sable d’or).
• Les îles proches : Antiparos et Despotiko. 

Naxos

Vaste et fertile, Naxos est le grenier des Cyclades, choisie par Dyonisos pour y cultiver ses vignes et enseigner son art. Derrière une porte monumentale et millénaire, s'ouvre une destination paisible, offrant de magnifiques et longues plages quasi désertes, des villages authentiques, des paysages de toute beauté, et des vestiges méconnus. Plaisirs balnéaires, nature préservée, traditions, tranquillité… A vous de choisir.

A voir

• A l’entrée du port, la Portara (VIe siècle av. J.-C.), vestige d’un antique temple d’Apollon inachevé, et palais d’Ariane selon la légende.

• L’imposante masse du Kastro vénitien à Chora.
• Le musée archéologique (trouvailles de la période cycladique et sculptures antiques) et le musée byzantin d’art populaire.
• Grotta, site important de la civilisation cycladique.
• Le monastère d’Agios Ioannis Chrysostomos.
• A Moni, l’église byzantine de la Panagia Drossiani (VIe siècle av. J.-C.).
• Sur le Mont Zas, la grotte de Za ou des Bacchantes, où naquit Zeus selon la légende.
• Le beau village d’Apiranthos : son musée d’art populaire et sa collection de découvertes de la civilisation cycladique.
• Le Kouros archaïque de Flério (VIe siècle av. J.-C.).
• Le Kouros colossal inachevé d’Apollonas (VIIe siècle avant J.-C.).
• Les plus belles plages de l’île sur la côte ouest : Agios Prokopios, Mikri Vigla, Kastraki, Alykos, Pyrgaki...

 

Les autres Cyclades

Authentiques comme Folégandros, ou accessibles comme Andros, ces « petites » Cyclades, sont moins connues que leur grandes soeurs mais tout aussi belles. Découvrez Amorgos, décor du film "Le Grand
Bleu", ou Ios, tombeau d’Homère et destination branchée de la jeunesse grecque, ou encore Milos la volcanique et sa vaste baie. Sans oublier Sérifos, Sifnos, Kithnos, Sikinos, Syros, et Tinos, l’île de la Vierge,
chacune riche d’un patrimoine et d’un caractère propre à séduire éternellement le voyageur qui aura pris le temps de les apprécier.

A voir

• Amorgos : Chora et le Kastro vénitien, le monastère de la Chozoviotissa, niché dans la falaise, l’antique Arkesini, la baie d’Aegiali, Katapola, les petites îles accessibles par caïque.
• Andros : Chora, le Messa Kastro, les tours vénitiennes, les fouilles de Zagora, les sources de Sariza.
• Folegandros : le port de Karavostasi, la capitale, Chora, au bord de la falaise, la chapelle de Profitis Elia.
• Ios : Chora ou Ios, le village principal et le Kastro médieval, le tombeau d’Homère, les grandes plages de sable.
• Milos : Plaka, le port d’Adamas, l’église d’Agia Triada, son musée et l’icône de Saint Jean-Baptiste, le théatre ancien de Tripiti, les catacombes.
• Sérifos : Chora, capitale de l’île et le Kastro, le couvent des Taxiarques (Archanges) à Galini 

• Sifnos : la capitale, Apollonia et ses très belles églises, Artemonas et ses nombreux moulins à vent, le Kastro, les ateliers de céramique de Vathi.

• Sikinos : Chora et le Kastro, Mavri Spilia (la grotte noire), le monastère de Chryssopigi, le temple d’Episkopi et ses chapelles byzantines.
• Syros : la capitale Ermoupolis, les villages de Kini, la ville médievale d’Ano Syros, la plage de Galissa.
• Tinos : le monastère de la Vierge, les colombiers, le village de Pyrgos ; grand pèlerinage de la Vierge Marie le 15 août.